Culture

Pour une ouverture sur la culture

Pour être en bonne santé, il faut entretenir son capital santé en évitant notamment de s’isoler, en privilégiant les sorties, en entretenant sa mémoire et en se cultivant.

Ainsi un même objectif motive différentes activités culturelles au sein d’ALOTRA : décloisonner ceux qui souffrent d’isolement, à travers des activités ouvertes à tous, avec une animation de qualité, et souvent une exigence artistique réelle, en mêlant le public ALOTRA aux gens du quartier ou à un public cultivé.

L’accès à la culture peut être considéré comme relevant d’un besoin aussi essentiel que la nourriture, les vêtements ou le logement. Au delà des insécurités matérielles, c’est la difficulté d’accès au savoir qui prive la personne vivant dans la précarité des moyens de leur participation à la société. Si de nombreuses collectivités peuvent encourager l’accès à la culture par des incitations financières, l’amélioration de l’accessibilité ne résout pas la question plus difficile, d’ordre culturel précisément, qui fait que les personnes les plus démunies développent peu de pratiques culturelles. Une personne en difficulté n’ira pas spontanément vers une activité culturelle sans avoir effectué au préalable un travail qui tient du désir, de la communication, d’une rencontre avec l’expression culturelle. Il est nécessaire de mettre en œuvre une médiation pour permettre l’accès de tous à la culture et à certaines pratiques culturelles : la lecture, le théâtre, la peinture, l’écriture, la musique…

SPIP Soleixa Communication | | Suivre la vie du site RSS 2.0