Retour / Voir au format PDF

TAACT

DESCRIPTIF

Née des ateliers Linguistiques menés par ALOTRA en partenariat avec le Centre Populaire d’Enseignement, l’action TAACT consiste à proposer une plate-forme d’accompagnement individuel et collectif axé sur la lutte contre l’illettrisme, l’emploi et la promotion sociale et professionnelle. Ce dispositif est mis à disposition des habitants de Martigues.

La plate-forme propose différents ateliers, orientés vers des programmes linguistiques, de développement personnel et professionnel.La plate-forme TAACT s’inscrit géographiquement et économiquement sur le territoire sud de Martigues.

Cette pédagogie d’un accompagnement collectif intégré dans un tronc commun se matérialise par la mise en place en parallèle d’un travail linguistique, par la création d’un événement culturel en partenariat avec la Médiathèque de la ville de Martigues, à savoir la création d’un évènement scénographique utilisant la musique, les ateliers d’écriture et se déroulant lors de l’Odyssée des Lecteurs durant 4 jours en 2008.

ACTIONS RÉALISÉEES

L’action TAACT est une étape dans l’élaboration d’un projet de vie et/ou d’un projet professionnel.

Les ateliers sont permanents et obligatoires dès lors que le stagiaire signe son contrat d’engagement.

Par la (re)mobilisation des publics pour une évolution personnalisée de leurs projets et un développement de leur potentiel au sein d’un parcours d’insertion et/ou professionnel en lien avec le territoire, ses acteurs sociaux et économiques, il s’agit de :

- Choisir son parcours de formation, reprendre confiance en ses capacités, développer ses compétences, être acteur de son projet d’insertion ou de promotion.
- Communiquer à l’oral, à l’écrit, acquérir la lecture et comprendre le sens des écrits de la vie quotidienne.·
- Ecrire, s’exprimer, communiquer dans un environnement social ou professionnel.
- Connaître les bases du calcul élémentaire.·
- Réactualiser ses connaissances en enseignement général pour accéder à la formation ou la qualification.·
- Développer sa culture générale, sa citoyenneté.·
- Se former, développer ses habiletés et compétences transversales et professionnelles.·
- Elaborer un projet de vie ou un projet professionnel (définir son choix d’orientation).·
- Valider ses acquis professionnels, se maintenir en emploi, faire évoluer son profil.·
- Se familiariser avec les nouvelles technologies, l’informatique.·
- Connaître les métiers en tensions, les droits des salariés, l’univers du travail.·
- Communiquer, se présenter.·
- Développer sa créativité et découvrir l’environnement·
- Initiation ou perfectionnement en langue anglaise, histoire, géographie, législation du travail...

PARTENAIRES ET FINANCEMENTS

Grâce au soutien financier du Conseil Général 13 et du CUCS Martigues, l’action aura duré 9 mois, sur la période du 5 novembre 2007 au 30 juin 2008.

Au final, 13 personnes ont participé à l’action sur la base de la libre adhésion et ont signé un contrat d’engagement dés le début de l’action.

- 1 personne a obtenu une reconnaissance de travailleur handicapé inapte à tout poste et n’a pas été dans ce contexte accompagnée dans un parcours d’insertion professionnelle.
- 2 personnes ont été réorientées vers Les maisons de quartier de Martigues pour intégrer des activités diverses
- 10 participants se sont inscrits dans un parcours d’insertion professionnel. Ainsi, 5 personnes ont obtenu un emploi temporaire, 3 sont en attente de validation de leur dossier pour intégrer le chantier insertion et 2 personnes ont accès leur démarche vers la formation.

Certains aspects de l’accompagnement et de l’apprentissage restent encore lents et fragiles, en terme de projet personnel (se construire un avenir), projet professionnel (viable ou pas mais envisagé), même si certains aspects de l’accompagnement sont encore lents et fragiles.

Un accompagnement permanent sur le changement de représentation sociale dans le champ de l’individuel et du personnel est nécessaire. Les valeurs identitaires et culturelles pouvaient représenter des freins (cellule familiale, histoire de vie douloureuse, etc...), mais les trois volets constituant TAACT, linguistique, emploi et évènement culturel ont permis à certains de réaliser leurs projets, à d’autres d’en construire un.

La transversalité de cette action a permis à chaque participant de se faire connaitre en tant que citoyen de Martigues, et ce au-delà du tunnel, en entrainant avec lui, le quartier de Bargemont, dans des lieux de la ville qu’ils se refusaient ou qu’on leur refusait.....

PERSPECTIVES

Le travail mené avec les stagiaires de TAACT mais aussi l’impact de cette action auprès de 15 habitants du quartier, nous laissent à penser qu’une action davantage centrée sur la personne doit être poursuivie.

L’autonomie et la prise d’initiative doivent être renforcée auprès de ces habitants de Martigues pour leur permettre d’accéder favorablement à l’emploi et/ou la formation.

ALOTRA et le CPE proposent de mettre en œuvre un nouveau projet intitulé ACTIVAE, (Accompagnement Individuel vers l’Autonomie et l’Emploi) à compter d’octobre 2008.

SPIP Soleixa Communication | | Suivre la vie du site RSS 2.0