Retour / Voir au format PDF

LES FRESQUES MURALES ALOTRA

DESCRIPTIF

ALOTRA souhaite créer de meilleures conditions de vie pour ses résidents (cadre de vie/ espace, confort, mais également prise en compte de leurs spécificités sociales, culturelles, de leur état de santé...) et intégrer, « penser » l’évolution des populations qui seront accueillies à plus ou moins long terme. Le projet de résidence sociale correspond à la volonté de faire évoluer les modalités de gestion de ce type d’hébergement mais également à l’opportunité d’accroître les liens des résidents avec « l’extérieur », d’améliorer l’intervention des partenaires sur le site et/ou sur l’extérieur.

Les populations (jeunes, hommes et femmes seules ou en couple..) accueillies sur les résidences sociales cumulent une ou plusieurs difficultés (logement, comportement, santé, sous qualification professionnelle,...) entraînant une exclusion récente ou de longue durée. La rupture familiale et sociale amène ce public à un repli sur soi et de fait, à un certain isolement.

Or, la communication est fondamentale pour l’équilibre psychique de l’être humain, et apparaît clairement comme un besoin urgent pour l’ensemble des résidents. Les résidents et habitants du quartier fréquentant la salle d’animation de la résidence ont un jour émis l’idée d’égayer cet espace collectif (plus particulièrement les poteaux et une partie des murs) en laissant libre cours à leur imagination et leur créativité utilisant la peinture.

ACTIONS RÉALISÉEES

En 2003, en lien avec l’association ACAAD et ART’CCESSIBLE, nous proposons aux résidents et aux habitants du quartier de participer à la création d’une fresque dans la grande salle de la résidence Danielle Casanova avec une mémoire vidéo de la démarche menée par le groupe pour la création de la fresque.

Cette activité a permis à un public en difficulté et aussi à certains analphabètes de s’ouvrir à l’art (Matisse), à la peinture et aux différentes techniques du dessin (mélange des couleurs, l’encre de chine et l’utilisation de la plume, les crayons de couleurs...)

Fin 2005, Pascale LEFEBVRE, artiste plasticienne rentre pour la première fois dans des structures d’hébergement et souhaite accompagner le public adulte et d’autres personnes du quartier inscrits dans cette dynamique d’accès à la culture et à l’art, et ceci dans un cadre d’insertion sociale en résidence sociale. Elle propose aux résidents :
- des ateliers graphiques (dont l’atelier avec le poulpe) et avec des silhouettes à l’encre de chine sur des pages de livres anciens
- des sorties extérieures (visites de son atelier avec une initiation à la peinture à l’huile, musée d’Histoire naturelle avec un atelier pour réaliser des croquis...)
- des modes d’interventions extérieures (l’association C’est la Faute à Voltaire pour des ateliers d’écriture, montage vidéo pour mettre en image le travail en atelier)
- une exposition à la fin de l’action valorisant les travaux collectifs et individuels des résidents Cette action a été au fil des mois filmée. Un DVD a été produit.

En novembre 2007, forte de l’expérience réussie au sein de la résidence sociale VIALA, elle a accepté d’accompagner les résidents de la résidence SOULEIADO dans l’appropriation de leurs espaces de vie. L’objectif est de parvenir, semaines après semaines, dans un apprentissage collectif, à passer d’un "peindre ensemble", à la formalisation d’une peinture murale. Les premières œuvres ont été fixées sur les murs... Une inauguration a été organisée en juin 2008 pour la plus grande fierté des résidents.

Du 2 septembre au 11 octobre 2008, Pascale LEFEBVRE, artiste plasticienne a exposé “Poulpes et sirènes, la collection du poulpe” à la Médiathèque de l’Alcazar à Marseille. Parmi les trente trois pièces monumentales exposées, l’une de ces œuvres a été réalisée avec des « habitants en action » de la résidence sociale Viala. Une réussite...

PDF - 271.6 ko
Presse

PARTENAIRES ET FINANCEMENTS

- Association ART’CCESSIBLE
- Association ACAAD
- Pascale LEFEBVRE artiste plasticienne issue de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg http://pascalelefebvre.pagespro-ora...
- Association C’est la faute à Voltaire
- Politique de la Ville/CUCS : Ville de Marseille, ACCES, Conseil Général, Préfecture

PERSPECTIVES

Valoriser le travail des résidents en présentant leurs démarches aux partenaires et aux étudiants.

Pour tout renseignement, contacter la Direction Ingénierie et Développement Social

SPIP Soleixa Communication | | Suivre la vie du site RSS 2.0