Accueil » Au service des bailleurs

Actions

Les ambassadeurs de la gestion technique et sociale adaptée - Ruisseau Mirabeau

13016 MARSEILLE

Chiffres clés

5 groupes RM 1,2 et 3, Le Flora, Lesieur.
108 villas mitoyennes.
144 ménages, 230 adultes et 180 enfants.

Contexte

Contexte

Les deux ensembles de RUISSEAU MIRABEAU, de part et d’autre de l’autoroute ont été bâtis dans le but de résorber un bidonville existant encore à la fin des années 70 dans le XVIème arrondissement de Marseille.
Des familles issues de la communauté des "gens du voyage", paupérisées, sédentarisées et captives s’y concentrent alors. Plusieurs unités distinctes y ont été créées répondant, selon l’opportunité spatiale offerte, aux besoins initiaux repérés.

En mai 2011, le cabinet COLLINE et Catherine DIETERLEN, architecte, dans le cadre d’une AMO GIP-GPV remettent les conclusions d’une étude de stratégie urbaine sur RUISSEAU MIRABEAU ; les préconisations résultantes principales en sont :
- le renforcement de l’entretien du site déjà engagé,
- la réhabilitation-restructuration du bâti existant,
- l’engagement d’une plus grande fluidité des parcours résidentiels, et le nécessaire aménagement des espaces extérieurs.

Le bailleur NOUVEAU LOGIS PROVENCAL, les opérateurs et les partenaires intervenant sur les sites proposent alors d’avoir une lecture de l’opération en termes de constitution de projet global, intégrant l’ensemble des problématiques repérées, d’aménagement ou sociales, liées aux projets de réalisations potentiels mobilisables dans le cadre d’un programme d’actions urbaines.

Un appel à projet est alors lancé par NLP pour la mise en place des « Ambassadeurs de la gestion technique et sociale adaptée », pour tendre vers normalisation de la gestion locative d’un site particulièrement stigmatisé, et ce, depuis sa création.

ALOTRA et AMPIL s’associent pour proposer un plan d’actions à compter d’avril 2012.

Missions

Missions

Contribuer à modifier le sentiment de marginalisation du site et des habitants de ruisseau Mirabeau en proposant une assistance au bailleur. Elle aura comme perspective d’améliorer les rapports habitants / bailleur et habitants / institutions, de favoriser l’accès au droit commun et la mise en œuvre d’une réelle dynamique sociale sur ce quartier avec comme clé d’entrée la résolution des problématiques liées au logement.
Tendre vers une gestion locative normalisée.

Actions mises en place

Actions mises en place

La réalisation de diagnostics sociaux et techniques permanents.
La mise en œuvre d’une gestion technique adaptée.
La mise en place d’une gestion urbaine de proximité.
La dé-cohabitation et le relogement des ménages (parcours résidentiels).
La coordination avec la mission "Accès aux droits" menée par le centre social.